Une connaissance profite des manifestations pour venir « casser » et commettre des violences sur les policiers. Que risque-t-elle ?

Si la personne profite des manifestations pour casser les vitres de boutiques, de banques, de voitures… elle est alors perçue comme un « casseur ». C’est d’ailleurs pour neutraliser ce type de personne qu’est actuellement est en discussion une loi dite « anticasseurs ». Il se peut que certains manifestants exaspérés aient de la colère, parce qu’ils estiment ne pas être entendus. Ce n’est cependant pas une raison pour adopter ce type de comportement. Ainsi, que ce soit dans le cadre d’une manifestation ou non, la personne encourt des poursuites et sanctions pénales pour ses actions. Il faut également préciser que les violences, lorsqu’elles…

Mariage forcé, que faire ?

Mariage forcé : que dit la loi ? Ma cousine de 16 ans vit en France, comme moi, et elle doit aller pendant les vacances dans le pays d’origine de ses parents, voir sa famille, mais elle a peur qu’on lui impose de se marier avec un cousin éloigné. Qu’est-ce que je peux lui conseiller, que doit-elle faire ? Ta cousine risque d’être victime d’un mariage forcé, si elle a des doutes qu’elle contacte le plus rapidement possible le 119 Allô enfance en danger. Tu y trouveras également la liste des associations qui pourront l’aider en fonction du lieu de son…

Bonjour, En dehors d’une sanction disciplinaire, un élève peut-il nettoyer la cantine du collège? Le principal du collège souhaite mettre un place un atelier de nettoyage de la cantine tous les jours en fin de service. Les élèves participeraient sur l’acte du volontariat.

Un établissement scolaire peut mettre en place des mesures de responsabilisation en alternative à une sanction, qui peuvent notamment consister à nettoyer, des graffitis ou, autres désordres, dont l’élève a été la cause. Concernant un atelier de nettoyage de cantine qui ne serait pas une mesure de responsabilisation en alternative à une sanction, on peut s’interroger sur l’intérêt pédagogique de ce dernier, le nettoyage de la cantine relavant normalement, des agents d’entretien de l’établissement scolaire.

Mon prof porte un chapelet autour du cou, en a-t-il me droit ? Je précise que suis dans une école publique.

  S’agissant de l’enseignement du premier degré, c’est-à-dire du à la maternelle et au primaire, le Code de l’éducation est claire. En effet, selon l’article L. 141-5 de ce code, « dans les établissements du premier degré publics, l’enseignement est exclusivement confié à un personnel laïque ». Dès lors, les enseignants ne peuvent porter de signe religieux. S’agissant de l’enseignement du second degré, le code de l’éducation reste muet. Cependant, selon un arrêt du conseil d’Etat du 3 mai 2000, « le principe de laïcité fait obstacle à ce [que les enseignants] disposent, dans le cadre du service public, du droit de manifester…

Qu’est-ce que la Charte de la laïcité ?

Not Found

  La Charte de la laïcité doit être affichée de manière à être visible de tous dans les écoles primaires, les collèges et les lycées d’enseignement public. Les lieux d’accueil et de passage sont à privilégier.   Le texte de la Charte de la laïcité à l’École est le suivant.   Charte de la laïcité à l’École   La Nation confie à l’École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République   La République est laïque   La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de…

Une relation prof/élève est-elle permise ? Quels sont les droits pour l’élève ?

Les sentiments sont libres ! Mais, la loi cherche toujours à protéger les mineurs, c’est pourquoi, elle prévoit certaines dispositions pour éviter qu’ils ne se retrouvent dans des situations où on abuserait de leur jeune âge. Ainsi, la loi a prévu un âge pour pouvoir entretenir des relations sexuelles : la majorité sexuelle est fixée à 15 ans. Une personne qui entretient des relations sexuelles avec un mineur de moins de 15 ans, consentant, s’expose à des poursuites judiciaires pour atteinte sexuelle (jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende), voire pour agression sexuelle (jusqu’à 7 ans de…

Je suis en classe de seconde et je souhaite créer une association pour rassembler tous les passionnés de jeux de rôles de mon lycée. On voudrait notamment occuper une salle. Comment je peux faire ?

Les lycées bénéficient de la liberté d’association (ce qui n’est pas le cas au collège). Tu peux donc adhérer à l’association de ton choix de manière libre. Si tu veux créer une association « classique », de type loi 1901, tu dois être majeur. Tu dois te rendre à la Préfecture afin de déclarer l’activité et déposer les statuts de l’association (des modèles de statut te seront remis à la Préfecture). Si tu es mineur, tu peux créer une junior association. Tout est expliqué sur le site http://www.juniorassociation.org/. C’est simple, rapide et efficace ! Elle te permet de bénéficier d’une…

Je suis en terminale et je voudrais me présenter pour être délégué de ma classe. Mais avant je veux savoir le temps que cela me prendra ?

Le délégué d’une classe est élu par les élèves de sa classe pour les représenter auprès des adultes du lycée, notamment dans certaines réunions tenues dans l’établissement scolaire. La loi l’oblige à siéger au conseil de classe, qui se réunit au moins trois fois par an et peut l’être sur demande du proviseur. Il a pour but d’évaluer le comportement et les résultats scolaires de la classe et de chacun des élèves. Le délégué de classe doit également siéger à l’assemblée générale des délégués des élèves, qui se réunit au moins deux fois par an pour discuter de la vie…

En cours : comment m’habiller ?

Les collèges et les lycées sont de plus en plus nombreux à réglementer les tenues portées par leurs élèves et ont tendance à interdire dans leur règlement intérieur, les tenues jugées excentriques ou indécentes. Certains règlements exigent simplement une tenue correcte, mais d’autres précisent que le port des casquettes ou capuches est interdit dans l’enceinte de l’établissement. Ainsi, par exemple le principal d’un collège situé au bord de la mer, voyant les beaux jours arriver, avait fait circuler une note à destination des élèves et de leurs parents. Dans cette note, il était précisé que le port des tongs n’était…

Un prof m’a insulté en cours, j’aimerais savoir quoi faire ?

En droit, l’injure est définie comme « une expression outrageante, terme de mépris ou invective, qui ne renferme l’imputation d’aucun fait » (loi de 1881). En d’autres termes, il y a injure lorsque l’honneur de la victime est atteint. Par exemple, constituent des injures : « nazi », « espèce de lopette », « larbin », « sale pd »… Attention, elle ne doit pas avoir été précédée de provocations ! Sinon, elle peut être excusée. L’injure peut être publique ou non publique. L’injure publique constitue un délit. L’injure non publique est punie d’une contravention. Lorsqu’elle est commise envers une…

J’ai insulté un professeur en cours car il m’avait provoqué. J’ai peur d’être exclu définitivement de mon collège. Que puis-je faire ?

  Le principal du collège peut décider de réunir le conseil de discipline. Avant la réunion du conseil de discipline, tu peux consulter le dossier disciplinaire, qui va te permettre de connaître exactement les faits qui te sont reprochés et les éléments permettant de les prouver. Tu peux demander au principal que des personnes qui peuvent témoigner en ta faveur soient entendues le jour du conseil. Ce jour là, tes parents seront entendus. Tu peux également te faire accompagner d’un défenseur qui peut être un membre de ta famille, un éducateur ou, éventuellement un avocat. C’est au regard des faits…

Quelle est la différence entre une punition et une sanction disciplinaire dans un établissement scolaire ?

Une punition correspond aux fautes les moins graves commises par les élèves ( par exemple, un élève bavarde en cours ). La punition est une réponse immédiate que le professeur impose à l’élève pour répondre à son comportement ( par exemple, le professeur donne un devoir supplémentaire à l’élève qui bavarde) . La punition ne relève pas du règlement intérieur mais de la discipline que le professeur entend maintenir dans sa classe.   Une sanction disciplinaire correspond aux fautes les plus graves commises par les élèves. ( par exemple, un élève insulte un professeur ). La sanction disciplinaire relève des…

Mon prof m’a fouillé(e), est-ce qu’il a le droit ?

La fouille à corps est interdite par la loi car elle porte atteinte au droit au respect des personnes, de leur intimité et de leur liberté individuelle. En revanche, la fouille de casiers, bureaux, sacs etc…. pour des raisons de sécurité est autorisée sous certaines conditions : elle doit être prévue dans le règlement intérieur de l’établissement scolaire et la personne concernée doit être prévenue en avance ou être présente lors de la fouille.   Pour en savoir plus : Jette un coup d’oeil à notre doc, «les fouilles».  

Mon prof m’a giflé(e), en a-t-il le droit ?

Quel que soit le comportement de l’élève, un professeur n’a pas le droit de le gifler. Tout châtiment corporel est strictement interdit. Un enseignant peut uniquement utiliser des punitions scolaires ou en référer au chef d’établissement pour la mise en oeuvre de sanctions disciplinaires, afin de maintenir la discipline dans sa classe.   Pour en savoir plus, voir l’étude de cas : bagarre entre un prof et un élève.  

Un enfant sans-papier peut-il aller à l’école ?

Dans la loi, l’expression « sans-papier » désigne une personne de nationalité étrangère qui n’a pas l’autorisation de s’installer en France. Cette autorisation s’appelle un titre de séjour.   Jusqu’à 18 ans, la loi n’exige pas de titre de séjour pour vivre en France ( art L 311-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile ) : « … tout étranger âgé de plus de dix-huit ans qui souhaite séjourner en France doit, après l’expiration d’un délai de trois mois depuis son entrée en France, être muni d’une carte de séjour. »   Donc, jusqu’à 18 ans, un jeune…

Je suis au collège et je porte un turban sikh quand je vais en classe. Mon professeur voudrait que je l’enlève. Pourquoi ?

Le principe de laïcité, un des principes essentiels de la République française, conséquence de la séparation de la religion et de l’Etat, signifie notamment que la pratique de la religion doit se faire uniquement dans un cadre privé. En partant de ce principe, une loi de 2004 sur les signes religieux a interdit dans toutes les écoles et tous les collèges et lycées le port de tenues ou signes religieux trop voyants (article L141-5-1 du Code de l’éducation). Une circulaire est venue clarifier cette loi en interdisant plus précisément le port du voile islamique, la kippa et la « croix  de…

Je suis une jeune femme voilée et je vais rentrer à l’université. Est-ce que je pourrais garder mon voile en cours ?

La loi de 2004 interdit le port de tenues ou signes religieux trop voyants, dans les écoles, collèges et lycées. Les universités ne sont donc pas concernées par cette loi et le port d’un voile islamique, d’une kippa ou de tout autre signe religieux distinctif y est autorisé.  

Les représentants de parents d’élève, à quoi ce sert ?

Un peu à l’image des élèves élus délégués de classe qui représentent les autres élèves d’une classe, il existe aussi des parents d’élève élus, chargés de représenter les autres parents d’une classe. Ce sont les représentants de parents d’élève. Leurs rôles et les conditions de leur élection sont définis dans le Code de l’Education, aux articles D111-1 et suivants. Tous les parents d’un établissement peuvent voter, sachant que chaque parent a une voix, quel que soit le nombre d’enfants qu’il a inscrit dans l’établissement. De même, tous les parents peuvent être élus en tant que représentants, peu importe qu’ils fassent…

Un ami fait partie du Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne, de quoi s’agit-il ?

Le Conseil des délégués pour la Vie lycéenne (CVL) est défini aux articles R421-43 et suivants du Code l’Education. Il est composé de représentants de parents d’élève et du personnel travaillant au sein du lycée. Il est aussi et surtout constitué de représentants des lycéens, au nombre de 10, élus sur liste par les autres lycéens. Dans chaque lycée, le CVL discute de toutes les questions concrètes relatives au travail scolaire et aux conditions de vie des élèves dans l’établissement. Plus précisément, il est consulté obligatoirement notamment sur l’organisation des activités culturelles et sportives, sur la santé, l’hygiène, la sécurité et…

Au lycée, je suis régulièrement victime de racket, on me rackette des joints et de l’argent.

Au lycée, je suis régulièrement victime de racket, on me rackette des joints et de l’argent. Ma plainte peut-être être reçue, sans tenir compte de ma consommation d’herbe ? Non, ta plainte ne peut pas être reçue sans tenir compte de ta consommation d’herbe. On dit que « nul ne peut invoquer sa propre turpitude », c’est-à-dire que lorsqu’on commet une faute on ne peut pas s’en plaindre. Or, la consommation de cannabis est une infraction dont la peine peut aller jusqu’à un an d’emprisonnement et 3750 euros d’amende (article L.3421-1 du code de la santé publique). Tu peux porter…

Mon professeur me fait parfois des avances. Est-ce que je peux l’enregistrer sur mon MP3 et m’en servir comme preuve ?

Tu peux évidemment enregistrer ton professeur lorsque celui-ci te fait des avances. Cet enregistrement n’est qu’un élément de preuve qui pourra être apprécié par les autorités du collège ou du lycée qui devront tenir compte du contexte et, éventuellement, recueillir des témoignages sur l’attitude du professeur et la tienne vis-à-vis de celui-ci.

Je viens enfin de trouver un patron qui accepte d’être mon maître d’apprentissage. Est-ce que je peux encore intégrer l’école ?

 Attention, les contrats d’apprentissage doivent être signés entre le 15 juin et le 15 novembre de chaque année (prolongation au 31 décembre en général). En dehors de ces dates, le contrat d’apprentissage n’est pas valable, sauf dérogation accordée par la Direction Départementale du Travail, après avis de la Chambres des Métiers ou du Commerce et le Centre de Formation des Apprentis et l’employeur.

Je suis souvent absent du collège et un ami dit que mes parents risquent une amende. C’est vrai ?

L’absence répétée d’un élève peut en effet aboutir à la condamnation de ses parents au paiement d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 Euros. Cependant, avant d’en arriver là, un dialogue est engagé avec les parents et l’élève.   En cas d’absences répétées et injustifiées, le chef d’établissement, les professeurs, les conseillers principaux d’éducation, les parents… vont tenter, tous ensemble, de ramener l’élève sur le chemin de l’école. Si malgré tout, les absences se poursuivent, le chef d’établissement doit avertir l’inspection académique, qui va envoyer un avertissement aux parents. L’inspecteur d’académie les convoquera ensuite pour leur faire des propositions pour rétablir…

Je suis au collège et je veux me faire dispenser de piscine.

Je suis au collège et je veux me faire dispenser de piscine. Mes parents sont d’accord. Peuvent-ils écrire un mot au chef d’établissement ? La piscine, comme tous les sports, est une discipline obligatoire. Seul un médecin peut dispenser des activités sportives, pour des raisons médicales. Les parents et le mineur ne peuvent pas décider seuls d’une dispense de sport. Le médecin doit préciser s’il s’agit d’une dispense totale (de tous les sports) ou partielle (certains sports seulement). Il doit également préciser la durée de la dispense. Si elle est supérieure à 3 mois, le certificat médical doit être adressé…

Je suis délégué de ma classe. Un des élèves, qui a eu de très mauvaises notes ce trimestre, m’a expliqué que son père venait de quitter sa mère. Dois-je en parler aux professeurs ?

Une difficulté familiale, comme un divorce des parents, peut perturber un élève dans son comportement en classe ou ses résultats scolaires. Si l’élève se confie au délégué de classe, celui-ci peut en parler au professeur principal qui verra les conditions dans lesquelles il peut l’assister. Si le cas de l’élève est évoqué en conseil de classe, le délégué peut simplement signaler ses difficultés personnelles.      

Partager

Copyright © 2005-2011 Initiadroit - Tous droits réservés
Association reconnue d'utilité publique régie par la Loi de 1901
11 place Dauphine - 75001 Paris
Tel : 01 44 32 48 44 / Fax : 01 44 32 48 16