Le travail du journaliste est de recueillir, écrire ou distribuer des informations. L’activité d’un journaliste est en effet le journalisme.

Un journaliste peut exercer son activité professionnelle sur des sujets généraux ou bien se spécialiser sur certaines questions ou dans certains domaines. Ainsi, la plupart des journalistes ont tendance à se spécialiser sur une thématique et, en collaborant avec d’autres journalistes, rédigent un article ou mettent en forme un reportage qui couvre une actualité. Par exemple, un journaliste sportif couvre les nouvelles dans le monde du sport, mais ce journaliste peut également faire partie d’un journal qui couvre d’autres sujets que celui pour lequel il s’est spécialisé.

Qu’est qu’un journaliste professionnel selon le code du travail ?

Il existe différentes catégories de journalistes professionnels selon le code du travail.

Selon l’article L. 7111-3 du code du travail, le journaliste professionnel est celui qui a pour activité principale, régulière et rétribuée, l’exercice de sa profession, le journalisme, dans une ou plusieurs entreprises de presse, publications quotidiennes et périodiques ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources. C’est une catégorie large qui comprend :

  • les journalistes professionnels (C. trav., art. L. 7111-3) ;
  • les correspondants, s’ils reçoivent des rémunérations fixes et remplissent certaines conditions (C. trav., art. L. 7111-3) ;
  • les collaborateurs directs de la rédaction : rédacteurs-traducteurs, sténographes-rédacteurs, rédacteurs-réviseurs, reporters-dessinateurs, reporters-photographes, à l’exclusion des agents de publicité et de tous ceux qui n’apportent, à un titre quelconque, qu’une collaboration occasionnelle. (C. trav., art. L. 7111-4) ;
  • les journalistes exerçant leur profession dans une ou plusieurs entreprises de communication audiovisuelle (C. trav., art. L. 7111-5) ;
  • les journalistes-pigistes (L. du 4 juill. 1974) ;
  • les journalistes des radios locales privées (ils bénéficient de la convention collective sous réserve d’adaptations apportées par un avenant du 20 janv. 1984).