Ce projet a été présenté au mois de mai dernier en Conseil des ministres. Ce texte précise les objectifs de la France en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le projet de loi prévoit d’atteindre la « neutralité carbone » à l’horizon 2050. Ce principe suppose de ne pas émettre plus de gaz à effet de serre que le pays ne peut en absorber.

Concernant le nucléaire, ce texte doit entériner le report de 2025 à 2035 de l’objectif de ramener à 50%, contre plus de 70% aujourd’hui, la part du nucléaire dans la production d’électricité française. 

Le projet de loi contient également un chapitre consacré aux centrales thermiques, qui doit permettre au gouvernement de fermer les dernières centrales à charbon en 2022

Enfin, une disposition vise à inscrire dans la loi la création du Haut conseil pour le climat, instauré en novembre par le président de la République. Composé de 13 scientifiques, économistes et autres experts, ce conseil est chargé d’évaluer les politiques et mesures mises en place en France et d’émettre des recommandations.