Gaspillage alimentaire : un tiers de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine est perdu ou gaspillé dans le monde…

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime qu’un tiers de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine est perdue ou gaspillé dans le monde. Cela représente 1,3 milliard de tonnes par an, soit plus de 160 kg par an et par habitant. Le coût direct de ces 1,3 milliard de tonnes de nourriture perdues ou gaspillées s’élève à 1 000 milliards de dollars (soit 143 dollars par personne).

En France, entre 90 et 140 kg de nourriture par habitant sont perdus chaque année sur l’ensemble de la chaîne, de la production à la consommation. Il est à noter que chaque Français jette lui-même à la poubelle entre 20 et 30 kg de denrées, dont 7 encore emballées. Soit une perte évaluée entre 12 et 20 milliards d’euros par an.

Une loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire

Une loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire a été mise en place permettant de limiter le abus…

Le 11 février 2016 a été promulguée la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette loi contre le gaspillage alimentaire doit permettre d’empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation par exemple en les javellisant. Le fait de rendre délibérément impropres à la consommation les invendus alimentaires encore consommables est puni d’une amende de 3 750 €, et la peine complémentaire d’affichage ou de diffusion de la décision peut être prononcée (C. envir., art. L. 541-15-6, III).