Non.

Lorsqu’on parle d’Etat policier, on fait référence à un Etat qui, pour maintenir et faire respecter les pouvoirs de l’Etat, utilise la police, en particulier la police secrète, et de manière générale la surveillance policière, à l’aide notamment de fichiers policiers, allant jusqu’à faire usage de moyens violents (coups, torture…) et arbitraires (emprisonnement d’opposants politiques…) si nécessaire.

Dans la mesure où un Etat policier ne garantit pas suffisamment la préservation des droits de l’Homme et a recours à des moyens radicaux pour maintenir l’ordre social, il s’oppose à l’Etat de Droit.

La France quant à elle dispose d’un système garantissant les droits de l’Homme et restreignant le pouvoir de l’Etat par le Droit, elle est donc un Etat de Droit et non un Etat policier. 1 !N�P�’U�