Si les parents ont un devoir de surveillance et d’éducation sur les enfants, ces derniers, même mineurs, ont une vie privée qu’il faut respecter. Comme le prévoit l’article 9 du Code civil, chacun a droit au respect de sa vie privée. Cette notion de vie privée renvoie par exemple à la vie sentimentale. Votre mère ne peut donc pas en principe vous interdire d’avoir des relations amicales ou affectives. Toutefois, les parents étant responsables de leurs enfants mineurs, l’obligation de surveillance peut justifier cette interdiction.