Tout d’abord, le droit romano-germanique est aussi dénommé droit de tradition civiliste, droit romano-civiliste ou droit continental. Le droit le droit romano-germanique est généralement opposé à la Common law.

 

En termes de nombre de pays, le droit romano-germanique est le droit le plus répandu au monde. En effet, à l’exception du Royaume-Uni, il est présent dans les pays européens (c’est donc le système juridique de la France) et dans la majorité de leurs anciennes colonies. C’est la raison pour laquelle le droit romano-germaniste est applicable en Amérique Latine et dans un grand nombre de pays africains et asiatiques.

 

La source du droit romano-germanique se trouve dans les codes et il y a différents codes selon les matières. La jurisprudence a donc moins d’importance en droit romano-germanique qu’en Common Law.

 

Les juges ont fait des études pour études (en France, il s’agit de l’Ecole Nationale de la Magistrature) et, lors des procès, ce sont eux qui en dirigent le déroulement. Par exemple, ce sont eux qui interrogent les témoins. Pour rendre leurs décisions, les juges des pays de droit romano-germanique sont fortement liés par le contenu des codes.