Pour Montesquieu, «lorsque dans la république, le peuple en corps a la souveraine puissance, c’est une démocratie ». L’usage du mot démocratie s’est popularisé à la suite de la fameuse définition qu’en a donné le président Lincoln : « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple». Pourtant, le politologue Anthony Birch affirme qu’exception faite des référendums, « c’est seulement une petite minorité d’individus qui peut gouverner dans les sociétés modernes ». Il fait ainsi référence à la démocratie représentative. Les marxistes et d’autres se sont attaqués à des aspects précis de la démocratie tels que les élections ou le processus de prise de décisions. Ils ont souligné le rôle limité des citoyens (décider qui va décider à leur place…) et ils ont mis en lumière le fait que ceux qui participent au processus de prise de décision ne sont, en dernière instance, qu’un petit groupe.