AVOCAT-UN-METIER-DOSSIER-DU-MOIS

De manière générale, le salarié a une obligation de bien faire son travail.
L’article L.1222-1 du code du travail dispose : « le contrat de travail est exécuté de bonne foi » .

Exécuter le contrat de travail de bonne foi veut dire que le salarié doit effectuer les tâches qui lui sont indiquées dans le contrat de manière consciencieuse. Il doit arriver à l’heure, travailler en équipe, respecter sa hiérarchie, suivre les consignes de sécurité, etc…

C’est en contrepartie de ce travail qu’il perçoit un salaire.

Des obligations plus spécifiques lui incombent également, comme envoyer un certificat médical à son employeur dans les 48 heures en cas de maladie ; respecter un délai de préavis en cas de démission afin de laisser le temps à l’employeur de recruter une autre personne, etc…

S’il ne respecte pas les obligations liées au droit du travail, le salarié s’expose à :

– des sanctions disciplinaires, par exemple s’il utilise le matériel de l’entreprise à des fins personnelles, comme surfer sur Internet pour préparer ses prochaines vacances

– à un licenciement, par exemple s’il commet des négligences répétées dans l’exécution de son travail ou s’il consomme de l’alcool ou toute substance illicite avant ou pendant son travail

– à  une condamnation par le Conseil des Prud’hommes :

* à des dommages et intérêts à verser à l’employeur : par exemple, si le salarié en état d’ivresse a cassé une machine

* à une peine d’amende ou de prison si le salarié a agressé physiquement un autre employé.