Les pays les plus pauvres de la planète, les pays les moins avancés (les PMA) sont ceux qui sont le plus touchés par le Sida. Ainsi, au Swaziland et au Botswana, plus du quart de la population est infectée par ce virus.

Les traitements de lutte contre le Sida coûtent cher et sont protégés par la propriété intellectuelle. Il n’est donc pas possible d’utiliser des médicaments génériques.

Or, dans les pays les moins avancés, les gens n’ont pas les moyens pour acheter des médicaments non génériques et ne peuvent donc se soigner.

C’est la raison pour laquelle l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) autorise les pays les avancés à produire et à importer des médicaments génériques contre le Sida sans tenir compte des règles relatives à la propriété intellectuelle.

Si l’OMC a accordé ce droit pour une durée limitée, l’Union Européenne, elle est allé plus lions en autorisant les pays les moins avancés à utiliser la version générique des médicaments conçus dans l’Union Européenne pour une durée illimité.